Groupe de champs
J’ai besoin d’une ambulance

Il y a un énorme drapeau MSF au-dessus de la voiture donc j’espère que les pilotes ont une bonne vue, car ma sécurité en dépend.

Dans mon deuxième journal audio, je parle de la difficulté pour les populations de se rendre à l’hôpital MSF.

Transcription

Je me trouve actuellement dans la voiture MSF et je me dirige vers un centre médical en dehors de la ville.

Pour quitter la ville, il faut passer par les collines. Les paysages sont magnifiques, c’est à couper le souffle. C’est très chaud, très sec, avec des tons jaunes et marron.

Nous nous rendons dans ce centre situé à environ une heure de route de l’hôpital MSF. De nombreux blessés y affluent à cause des bombardements et des raids aériens. Ce centre reçoit également des femmes présentant des grossesses compliquées, des enfants malnutris et des enfants atteints de paludisme devant être référés à l’hôpital.

Mon rôle consiste essentiellement à superviser cet endroit et à déterminer comment nous pouvons transférer ces patients à l’hôpital MSF pour qu’ils puissent se faire soigner.

Si un patient doit se rendre à l’hôpital, il doit se débrouiller seul et trouver une voiture ou une place dans un pick-up pour se faire conduire à l’hôpital MSF, à environ une heure de route.

Pénuries de carburant

Actuellement, la situation est très problématique. Il y a des pénuries dans tout le pays. L’essence coûte très cher et il est vraiment difficile de s’en procurer. Si vous voulez aller quelque part, vous devez trouver quelqu’un qui accepte de vous y emmener à un prix raisonnable.

Le deuxième problème, c’est que les routes sont bombardées tous les jours. Ces derniers temps, de nombreuses voitures civiles sont frappées sur le bord de la route.

Je vois tous les 500 mètres une voiture, une station-essence, un camion bombardés, etc.

A burning truck. Photo by Natalie Roberts in Yemen

Un camion bombardé © Natalie Roberts

Cela signifie qu’il est impossible de trouver quelqu’un qui possède une voiture et qui veuille bien faire un trajet d’une heure jusqu’à l’hôpital, en particulier en cas d’urgence. C’est encore plus vrai en cas de raid aérien. Personne ne veut prendre le volant avec un avion qui vole au-dessus sa tête.

Pour résoudre ce problème, j’ai donc décidé de mettre en place un système d’ambulance. J’aimerais trouver des voitures que nous pouvons équiper, transformer en ambulances et signaliser en tant que telles. MSF paiera pour l’essence et nous nous chargerons de transférer les patients isolés à l’hôpital MSF.

Besoin d’ambulances

Ce ne sera pas si simple. Il n’est pas toujours facile de trouver des voitures de bonne qualité et des personnes qui veuillent bien les conduire, car après tout, conduire une ambulance n’est pas la chose la plus simple qui soit. Mais je pense que nous pouvons faire quelque chose. Nous pouvons rassurer les chauffeurs sur la question de la sécurité en leur disant que nous faisons le maximum, que les voitures seront balisées, qu’elles seront identifiées en tant qu’ambulances par les avions et qu’elles ne feront normalement pas l’objet d’attaques.

Je pense que c’est l’initiative qui permettra de sauver le plus de vies à l’heure actuelle. J’entends constamment des histoires de femmes qui meurent en couches chez elles parce qu’elles n’ont pas pu se rendre à l’hôpital, d’enfants très malades qui se font renvoyer chez eux après une visite au centre médical à défaut de traitement de meilleure qualité tout en sachant qu’ils mourront.

Et puis il y a toutes les blessures que nous voyons chaque jour qui nécessitent des soins chirurgicaux. C’est très compliqué d’emmener ces patients là où il faut.

Donc voilà ma mission aujourd’hui. Il me reste encore probablement 30 minutes avant d’arriver au centre médical. Nous n’avons pas vu d’avions voler au-dessus de nous depuis une heure.

J’espère que la situation va rester calme. Il y a un énorme drapeau MSF au-dessus de la voiture donc j’espère que les pilotes ont une bonne vue, car ma sécurité en dépend.