Groupe de champs
Tchad: Chez Moi
Chez moi, c’est joli.
Chez moi, c’est joli. Il y a d’abord mon tukul, qui s’appelle Mafia (photo), ce qui est tout de même la classe (pourquoi je retire une quelconque fierté à habiter un endroit nommé après des groupes de gangsters corrompus, j’en sais strictement rien, mais c’est cool pareil) (pensée adjacente : existe-t-il des groupes de gangsters non corrompus ?). A l’intérieur c’est confortable, avec un grand lit couvert d’une moustiquaire, une belle natte verte avec des motifs par terre, un bureau, une armoire et une petite table. 
Image shows a round hut built of mud bricks with a grass roof
Photo: Liza Courtois / MSF
 

Après il y a les pièces communes : un bâtiment avec un salon, une cuisine, un abri (avec de quoi vivre un bon bout de temps si jamais on doit s’en servir, mais il n’y a peu de chance) et une pièce fourre-tout qui a un jour eu l’ambition d’être un espace de rangement.

Et puis la salle de bain. La salle de bain. LA salle de bain. Photo ci-dessous :

Image shows scary bathroom with green tint and the words 'Stranger Things' at the bottom of the photo

Photo: Liza Courtois / MSF
 

Bon ok, j’ai un peu modifié la photo, en vrai c’est ça:

Image shows the same bathroom without the green tint or text.

Photo: Liza Courtois / MSF
 

Mais tsé les petits points blancs dans le haut de la photo là ? Ben c’est des moustiques.

(J’aimerais tellement qu’on vive dans une société où on mange les moustiques, si l’estomac l’ordonnait, je suis sûre qu’on aurait inventé des outils mieux que ça pour s’en débarrasser.)

Y a une autre salle de bain mais elle est encore plus terrifiante et je refuse d’y mettre les pieds. NON.

Chez moi c’est charmant, y a plein de copains et de copines. Des minuscules grenouilles tellement cute qu’on en mangerait (c’est de l’ironie toute française ça, là), des chats qui courent à tout va sur le toit en tôle en faisant caca partout (PARTOUT), paraît qui y a eu un serpent un jour mais il a mordu un résident et il l’a payé de sa vie. Il y a PLEIN de moustiques trop contents d’avoir de la compagnie, des criquets gros comme ma paume qui sautent assez haut pour arriver facile sur la tête d’un enfant de 6 ans moyen (je suis contente de pas être un enfant de 6 ans moyen). Ils essaient toujours de sauter partout sans aucune raison ces machins là.

C’est chouette vraiment chez moi et AHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!!  Juste en écrivant ce poste, tranquilou assise à mon bureau,  y a un truc ENORME qui vient de sortir du plafond et de me foncer dessus avec un bruit de camion poids lourd.

Je me suis levé en hurlant, avant de faire une belle imitation de tecktonik (tiens, d’ailleurs, ça existe encore ce truc ?) en essayant de me débarrasser de la bête coincée dans mes long cheveux (en hurlant de plus belle: « elle est sur moi elle est sur moi », alors que de toute façon j’étais toute seule). Puis je m’enfuir en courant. Un beau moment d’héroïsme. Une minute pleine de brrrr, de arkarkark et de secouage de tout mon corps plus tard, je suis revenue dans mon tukul armée d’un insecticide puissant. Je pense que j'ai retrouvé la bête, et au passage deux genres de scorpions et un criquet démesuré. J’ai assassiné tout ça (désolée, amies spécistes) rageusement, et tant pis si la fumée de ce machin est toxique.

Je suis devenue hyper parano alors je me réfugie sous ma moustiquaire, seule havre de paix dans cet environnement hostile. La nature a gagné, je lui laisse mon tukul la nuit, je garde juste le lit. C’est un peu emmerdant parce que la nuit tombe à 18h.

A la saison chaude il paraît qu’il fait 50 degrés ici, et que ça tue toutes ces belles créatures, j’ai jamais autant eu hâte de ma vie qu’il fasse 50 degrés.

Ah j’oubliais. Le truc qui m’a foncé dessus là. Ça vole, ça rampe, ça pèse rien donc on ne sait pas forcément que c’est sur nous. Ça s’appelle un insecte à l’acide (acid bug en anglais). Leur pisse est très acide et brûle la peau et fait des belles cloques qui peuvent durer jusqu’à trois semaines. Donc non, je pense pas que ma réaction était disproportionnée quand ce truc m’a foncé DANS LE VISAGE.

Voilà, c’est chez moi, c’est vraiment sympa. Si tu viens me rendre visite, je suis sûre que mes colocs se feront une joie de t’accueillir.

Mais sérieusement, j’aime vraiment mon tukul. Et j’ai beaucoup plus de confort que ce à quoi je m’attendais. Donc hourrah !

Lire plus de...
> billets de Liza
> billets des infirmières
> billets du Tchad