Groupe de champs
Bureau de quoi vous dites ? Bureau IN-TER-SEC-TION

 

 

Plus les jours avancent et plus je m’aperçois que finalement ce n’est pas si simple comme concept de bureau intersection dans un pays. En 2015 avec ses 1 563 753 consultations externes, ses 35 720 cas de malnutrition, ses 1 082 550 enfants vaccinés contre la rougeole, ses 20 projets réguliers, ses 40 urgences, ses 3698 employés congolais MSF, 330 employés internationaux et alouette1, la RDC est l’une des plus grande mission MSF avec 100M € de dépense2. Dans les années antérieures, chaque section s’organisait pour avoir une représentation en capital, mais comme la majorité des activités se trouvent dans l’est du pays, il s’avérait un peu compliquer et très onéreux de conserver ses petits bureaux. Donc au lieu de dupliquer les efforts, toutes les sections ont convenue de s’unir et créer un bureau nommé BALI (Bureau d’appui et de liaison). Il n’y a pour le moment que MSF Belgique qui a sa propre administration en capital étant donné que sa coordination s’y trouve. Pour MSF France, cette présence est de nouveau en capital depuis peu et ils utilisent toujours les services de BALI. Je présenterai plus loin les différents départements du bureau. 

Source : Rapport annuel 2015 ; MSF en RDC

De plus, un « Bureau Intersection » se greffe à l’entité BALI. En fait il s’agit d’une petite équipe de 3 personnes qui ont été identifiées pour représenter le mouvement MSF en République Démocratique du Congo sur certains sujets de l’heure.

L’équipe intersection se compose d’un Représentant (qui se joint aux chefs de mission en RDC), d’un point focal vaccination et d’un référent malaria. Ces personnes ont pour but de représenter les 5 sections de MSF sans pour autant être en position de décision. Il s’agit essentiellement d’être le trait d’union entre les autorités et les missions, être là pour porter les dossiers, pour rassembler des préoccupations et au besoin de les partager avec les personnes indiqués. Cette équipe est un point focaliseur qui se situe au centre des plaidoyers qui concernent toutes les sections. En plus, l’équipe intersection peut  aussi porter support aux équipes sur le terrain pour certains sujets spécifiques. Alors assez de bla, bla et allons voir ces départements.

Il y a d’abord le « Chargé de liaison médical » qui s’occupe entre autre de couvrir toutes les réunions concernant le Ministère de la Santé Publique à Kinshasa. Avant l’arrivée du référent paludisme et du point focal vaccination, il couvrait tous les dossiers. Donc il se concentre sur les 3 axes d’importance tels que : la couverture et participation aux réunions médicales qui comprend entre autre la surveillance épidémiologique ; le suivi des importations de médicaments qui comprend l’obtention des autorisations et licences d’importation ; et finalement l’aide aux plaidoyers lorsque demandé par les sections. 

Ce poste à ses propres limites dans le sens que le staff national travaillant pour une continuité à long terme se place difficilement face aux exigences de MSF dans les activités de courts termes. Mais il est d’autant plus nécessaire pour la continuité et la mémoire collective des liens qui unissent tant bien que mal les différents ministères et MSF.

De plus, nous avons un département juridique où Trésor, notre « Assistant Conseillé Juridique » travail avec nous depuis mai 2015. De Kinshasa, il a une licence en relation internationales que son penchant pour l’humanitaire a guidé. Trésor a toujours voulu faire partie prenante d’une structure qui se trouve dans le système international. Au nom de la solidarité, il voulait y participer. Quoi de mieux que de se greffer au mouvement MSF ?

Donc donnant assistance au « Conseillé Juridique », Trésor s’occupe davantage de la branche administrative du département. Il fait le suivi de toutes les questions de renouvellement de documents légaux essentiels pour les opérations des activités des différentes missions. Il se charge des demandes auprès des administrations pour l’avancement des dossiers, suivi ou plaidoyers pour les bons fonctionnements. Il fait aussi le suivi de chaque plainte ou obstacle administratif en cours. Il est également en charge de l’archivage électronique et physique. Il met à jour l’outil informatique pour le suivi de la documentation, ce qui veut dire le suivi des renouvellements, des demandes et états des lieux des documents légaux. On voit donc Trésor courir d’une administration à l’autre presque chaque jour pour que les missions de l’est du pays puissent poursuivre leurs activités en toute quiétude… du moins, c’est le but recherché.

Notre département logistique est mené par Papa Michel. Notre superviseur est en charge des cargos qui arrivent par Kinshasa, alors tout ce qui touche le dédouanement, l’obtention des autorisations, l’envoie des cargos à destination, c’est lui qui fait ça. Il reçoit les équipements défectueux qui ont besoins de réparation ou de maintenance à Kinshasa et il fait les achats de matériel qui se trouve seulement en capitale.

Malgré le fait que 80% du travail de papa Michel est consacré aux cargos, il est aussi responsable de l’équipe logistique du BALI, il collabore avec le garage de l’ITC pour l’entretien et les services des véhicules.  

Également, mais non le moindre, nous avons le département protocole. Papa Jean-Paul pilote d’une main experte les multitudes démarches de Visa. Que ça soit pour le Schengen, donc tous le staff national ou expatriés qui ont besoin de ce visa pour entrer en Europe, que ce soit pour les expatriés qui entre au pays ayant besoin d’un visa de travail, des staff national qui deviennent expatrié ayant besoin d’un passeport ou toutes autres questions relative aux visas, c’est notre homme. 

Il parcourt d’innombrables kilomètres dans les fameux bouchons de circulation kinois pour rendre service à ces 330 employés internationaux et tous ces congolais qui circulent un peu partout pour entre autre suivre des formations de perfectionnement et ceux qui vont joindre d’autres missions MSF dans d’autres contrés toutes aussi vulnérables.

Voici donc les grandes lignes du BALI et le Bureau intersection.

**Note**

J’avais envie de vous présenter quelques-uns de notre staff national et j’ai délibérément omis de parler de quelques positions qui n’ont pas de penchant congolais. Je m’en excuse. Mais notre équipe de supervision préfère que je présente le bureau plutôt que leur personne, donc voilà pourquoi il n’y a pas autant d’histoire personnelle. Malgré tout, notre petite équipe, somme toute, s’affaire tous les jours à donner les services requis aux missions. J’espère pouvoir vous présenter prochainement le reste de notre équipe qui appui ces services et contribue au bon fonctionnement de ce bureau BALI / intersection.

 

1-      Source : Rapport annuel MSF RDC 2015

2-       Source : International financial report 2015

 

*le contenu du blog ne représente aucunement la position de MSF