Groupe de champs
Baptême par le feu!

Je vous le dis : avec MSF, on ne s’ennuie jamais et on apprend toujours! Amenez-en des défis! Je les attends de pied ferme!

On dit souvent que certaines de nos qualités font surface lorsque nous sommes sous les feux de la rampe. C’est ce qui m’est arrivé…Je m’explique.

Lorsque je suis revenue de mon voyage en France, l’infirmière qui fait office de ‘Medical Team Leader’ (MTL) – mon superviseur immédiat en quelque sorte – partait à son tour en vacances. J’ai pris, à ce moment, ses responsabilités de façon temporaire. Mais, comme la loi de Murphy l’exige, un incident a empêché notre MTL de revenir après deux semaines et je porte donc toujours ce chapeau.

Au cours des cinq dernières semaines j’ai pris sous mon aile les départements de TB/VIH (Tuberculose et Sida), la maternité, le laboratoire et la pharmacie. J’ai du également facilite des transferts et des discussions sur nos patients entre nos médecins et ceux de Bangui (la capitale) et Paoua (MSF-France). De plus, nous nous préparons à passer notre commande de médicaments et d’équipement médical semi-annuel et ce que nous demandons maintenant aura des répercussions sur les soins que nous pourront prodiguer au printemps 2014. Finalement, notre nouveau médecin expat vient d’arriver et je dois faciliter son orientation au projet et à ses fonctions – tout un défi puisque nous n’avons pas eu de médecin expat depuis juin!

Je dois avouer que tous ces défis accumulés m’ont permis de montrer mes meilleures qualités – celle de leader et de coordonatrice. J’aime faire ce genre de choses et plus on en met sur mon assiette, plus je réussis.

Je pense que le truc, pour moi, c’est de prendre un élément à la fois – il n’y a que moi pour accomplir toutes ces tâches et je ne peux pas me diviser en deux ou en quatre afin de tout accomplir. J’ai été très clair avec la nouvelle PC – je vais donner mon 100% mais ce ne sera peut-être pas aussi vite qu’elle le souhaiterait. Tout ce qu’elle m’a dit : « Fais ce que tu dois faire, fais le bien et tout sera okay. »

Alors, j’ai utilisé les membres de mon équipe – mes superviseurs infirmiers (IPD, maternité, TB/VIH), le médecin nouvellement arrivé, les superviseurs hygiéniste, de la pharmacie, du laboratoire et nous avons tous foncé. Et nous y sommes arrivés!

Nous avons réussi à gérer les soins aux patients et les petits problèmes journaliers avec brio. Les blessés de guerre sont arrivés, ont été soignés et sont repartis en bonne santé. Les commandes ont été passées à chaque semaine et nous n’avons manqué de rien (ni nos patients d’ailleurs!). La commande internationale a été complétée par le médecin (Merci Elisa!), notre administratrice financière (Merci Roberta!) et moi et nous avons été les premiers du pays à soumettre nos commandes médicales internationales (Bravo Boguila!).

Et tout juste comme je pensais pouvoir enfin souffler…Notre MTL doit partir pour Bossangoa, ville située à 100km de Boguila parce qu’ils sont sans infirmière depuis un certain temps et que leur zone a vu plusieurs confrontations armées dans les derniers jours et conséquemment, une recrudescence de patients blessés par balles avec peu d’effectif dans l’hôpital. Notre MTL leur est prêtée en attendant l’arrivée de l’infirmière expat qui remplira ce rôle dans les prochaines semaines.

Mais attendez! On me demande maintenant de faire office de technicien en radiologie car le nôtre vient de démissionner et nous avons besoin de radiographies pour nos patients souffrant d’infections respiratoires de même que ceux du pavillon TB/VIH.

Je vous le dis : avec MSF, on ne s’ennuie jamais et on apprend toujours! Amenez-en des défis! Je les attends de pied ferme!

Janique