Groupe de champs
CSI Malawi

Franchir le pas

Franchir le pas

Impossible de me souvenir comment j’ai appris l’existence du Congé de Solidarité International (CSI) mais voilà que le code du travail me donnait le moyen de mettre en œuvre mon souhait de partir en mission pour une ONG.

Le CSI, un grand méconnu. Au sein des mêmes articles du code du travail qui mentionnent le congé sabbatique que tout le monde connait, figure le congé de solidarité international. Il s’agit d’un congé spécifique pour « participer à une mission hors de France pour le compte d'une association à objet humanitaire ». Sa durée est limitée à 6 mois consécutifs mais il n’est pas dit combien de temps il faut revenir entre chaque !

Postuler chez MSF
Non MSF ne recrute pas que des infirmières et des médecins ! Il faut aussi sur une mission des personnes en charge de la logistique et d’autres pour gérer les finances et les ressources humaines (poste dit « administrateur terrain »). C’est pour ce dernier que je vais postuler.
Quelques réunions d’information plus tard et tous les renseignements pris, je postule en ligne sur le site de MSF… décroche un entretien… et une réponse positive.

Une semaine de formation
Pas de départ sur le terrain en tant qu’admin sans la semaine de formation au « PPDA » (premier acronyme d’une longue liste… Préparation au Premier Départ en tant qu’Administrateur).

Et votre mission sera…

Formation effectuée je suis prête à partir ! Commence l’attente « d’affectation »… et le mail tant attendu arrive enfin ! MSF me propose de partir comme admin ressources humaines au Malawi…

J’avoue, ma connaissance de la géographie africaine n’est pas encore optimum… donc premier réflexe, me précipiter sur une carte de l’Afrique pour trouver où se situe ce pays !

Le second (réflexe), lire les documents transmis par MSF sur la mission. Il s’agit d’une mission VIH avec distribution d’anti rétro viraux (ARV).

Je fais partie d’une génération fortement marquée par ce virus avec des années lycée ponctuées par Les nuits Fauves, Philadelphia, La pudeur ou l’impudeur… et pourtant je m’aperçois que je n’en connais pas grand-chose et encore moins la réalité africaine.

N’hésitez pas à consulter le site de MSF

Le troisième (réflexe toujours) découvrir le pays. Histoire, géographie, littérature, musique, rudiments de langue (c’est pas forcément gagné pour parler le chichewa couramment dans 6 mois)… je fais tourner à plein régime les moteurs de recherche !

« Petit » pays de 118 844 km² (551 500 pour la France métropolitaine) dont 20% couvert par le lac du même nom. 16 millions d’habitant dont quasi 12% porteur du VIH. Une espérance de vie de 53 ans. Un des pays les plus pauvres du monde. Une république stable (indéniablement cela rassure mon entourage). Mais surtout un pays appelé « le cœur chaleureux de l’Afrique » et réputé pour la gentillesse de ses habitants.