En route vers Rutshuru

Je quitterai Seattle pour la République démocratique du Congo (RDC) dans les 24 heures. Ce sera ma deuxième mission avec Médecins Sans Frontières comme chirurgien ; six mois seulement après avoir passé 5 semaines pour une mission en République centrafricaine. Cette fois-ci, je me rends à l’est de la RDC, près du lac Kivu, dans la région des Grands Lacs, pour travailler à l’hôpital de la ville de Rutshuru.

MSF intervient dans l’hôpital de Rutshuru depuis 2005. Ce qu’on m’a expliqué sur le projet de Rutshuru, c’est qu’il s’agit d’une initiative conjointe avec le ministère de la Santé de la RDC. Le service de chirurgie est sous les auspices de MSF et généralement doté de trois chirurgiens (parfois seulement deux lors de rotation du personnel). En 2011, une moyenne mensuelle de 424 opérations ont été réalisées à l’hôpital. Presque toutes les interventions chirurgicales concernaient des traumatismes, des interventions chirurgicales d’urgence ou des césariennes. Un anesthésiste que j’ai rencontré lors de ma première mission avait travaillé à Rutshuru en 2010 et me l’avait décrit comme un hôpital fréquenté et efficace, au milieu de paysages spectaculaires. Une recherche rapide sur Google montre que Rutshuru est situé à moins de 50 km du Parc National des Virunga, une destination autrefois touristique pour ses gorilles ainsi que le mont des Virunga, un volcan semi-actif dont la dernière éruption date de 2002.

Route entre Goma et Rutshuru, au pied du volcan Nyiragongo

 

Comme un étudiant de licence arrogant qui se rend compte qu’il a appris le plus important en première année d’université, je suis détendu avant ce voyage, hormis le regret de laisser mes enfants à nouveau pendant un mois et le stress des derniers préparatifs pour 5 semaines de mission loin de la maison. Les bagages seront plus faciles à faire cette fois-ci ; je m’y attèlerai aujourd’hui. Je dupliquerai ce que j’ai pris la dernière fois, à quelques détails prés : une paire de sandales supplémentaire, moins de pantalons, un peu plus de barres chocolatées Clif, moins de t-shirts (je peux toujours porter un t-shirt MSF lorsque ma réserve personnelle est épuisée), davantage d’adaptateurs pour prises électriques pour recharger simultanément ordinateur, téléphone et appareil photo si l’occasion se présente, une petite laine pour les soirées plus fraiches et des livres (j’ai décidé d’entrer dans le monde de la cyber-lecture et ai craqué pour une tablette). J’ai aussi eu l’opportunité de faire quelques recherches et lectures pré-départ, y compris la relecture du livre « Au cœur des ténèbres » de Joseph Conrad, et des extraits de « Fantômes du roi Léopold » et « Sur les traces de M. Kurtz » pour essayer de me familiariser avec les différents acteurs politiques et militaires actuels de la RDC. J’ai aussi regardé à nouveau « Dark of the Sun » (un vieux film de guerre des années 60 avec Rod Taylor et Jim Brown qui se déroule dans l’ancien Congo belge – un des films cultes de Quentin Tarantino parait-il).

Demain, je prends l’avion de Seattle dans l’après-midi. Après quelques arrêts brefs et des changements d’avion, mon arrivée à Kigali, au Rwanda, est programmée seulement 26 heures plus tard ! Il sera alors 2 heures du matin. Je serai récupéré par quelqu’un de MSF et à partir de là, le voyage commence vers Goma en RDC, puis plus au nord, à Rutshuru. J’écrirai plus quand je serai là-bas.

This entry was posted in Chirurgie, Chirurgien, République démocratique du Congo and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to En route vers Rutshuru

  1. samuel mervoyer says:

    Bonjour et bravo pour ce travail, amicalement.